L’épave du sous-marin allemand commence à parler Auteur: Eric Steffens

mar. 14/11/2017 - 13:08 Eric Steffens L'épave assez bien conservée d'un sous-marin allemand datant de la Première Guerre Mondiale retrouvée récemment au large d’Ostende a été identifiée. Il s'agit de l'UB-29, qui avait déjà disparu à la fin de l’année 1916. La cause exacte du naufrage du sous-marin n'est pas encore tout à fait claire, mais les chercheurs font avancer certaines possibilités.

L’information avait fait la une, il y a quelques mois l’épave relativement intacte d’un sous-marin allemand avait été découverte au large d'Ostende à 30 mètres de profondeur. Tout indiquait qu’il s’agissait d’un sous-marin de type UB-II datant de la Première Guerre Mondiale. La difficulté était de parvenir à identifier ce sous-marin. Trois pistes étaient rapidement évoquées il pouvait s’agir du UB-27, du UB-29 ou du UB-32. Tous les trois avaient fait naufrage avec leur équipage durant le Première Guerre et leur épave n’avait jamais été retrouvée.

L'épave d'un sous-marin n'est pas facile à identifier. Si le type avait été connu assez rapidement par sa forme, mais trouver le numéro d’identification n’était pas évident. L’hélice avait disparu de sorte qu’il n’y avait plus ce numéro. En principe ce numéro est aussi inscrit sur le flanc mais à cause de la corrosion la plaque était devenu illisible.

Grâce à la persévérance et aussi de chance, les plongeurs ont finalement trouvé une plaque sur l'un des tubes de torpilles de la proue. Sur cette plaque, est indiqué "UB-29".

Le mystère était alors résolu : il s’agissait du UB-29. Reste à connaître encore la cause de son naufrage.

Selon les récits l’UB-29 aurait d’abord été heurté le 13 décembre 1916 par un torpilleur britannique en pleine mer du Nord et ensuite coulé par des grenades sous-marines.

Or, l’épave de ce sous-marin a été retrouvée dans les eaux territoriales belges. L’UB-29 n’a donc pas pu être coulé à l’endroit mentionné par la marine britannique.

Un sarcophage sous-marin avec 23 corps

L'UB-29 est un modèle de sous-marin assez petit, construit en 1915, il a une longueur totale de 36 m et une largeur de 4 m, pouvant atteindre une profondeur de plongée maximale de 30 m.

Son armement se compose de deux tubes lance-torpilles et d'un canon de 5 cm. Au cours de ces 17 missions ce sous-marin a coulé 36 navires et endommagé gravement beaucoup d’autres. Le ferry SS Sussex figurerait également parmi ses victimes et cet incident aurait directement mené au serment de Sussex (Sussex Pledge), en vertu duquel les belligérants promettaient d'émettre un avertissement avant d'attaquer un navire marchand ou passager.
 

L'équipage de ce sous-marin se compose d'un capitaine et de 22 hommes. Les autorités allemandes ont décidé de laisser l'équipage dans ce sarcophage sous-marin et de ne pas remonter les corps. L'épave restera donc sur les fonds marins. Cependant, quelques morceaux du sous-marins sont en cours d'extraction. Ceux-ci seront visibles à l'exposition "La Première Guerre Mondiale, la bataille pour la mer du Nord" qui se déroulera du 21 avril au 31 août prochains au Palais provincial à Bruges. Les pièces seront ensuite offertes au musée maritime de la ville allemande de Hambourg.

L'épave retrouvée en septembre jouit d'une protection spécifique car elle se trouve sur une route fort empruntée. Le gouverneur de Flandre occidentale  souhaite ne pas révéler la localisation exacte afin de maintenir les curieux à l'écart.