Un sous-marin allemand de la Grande Guerre au large d’Ostende Auteur: A.Fr. (avec Belga)

mar. 19/09/2017 - 12:00 A.Fr. (avec Belga) Le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, a annoncé qu’un sous-marin allemand de la Première Guerre mondiale a été retrouvé au large d’Ostende. L’épave renferme vraisemblablement encore les corps des 23 membres d’équipage, estiment les scientifiques. Des onze sous-marins dont on sait qu’ils ont coulé dans les eaux belges, celui-ci serait le mieux conservé.

Des scanners sous eau avaient révélé, peu avant l'été, la présence probable d'un sous-marin dans les environs d'Ostende. Les lieux ont été sondés et les recherches ont finalement permis d'établir qu'il s'agissait d'un bâtiment allemand de type UB-II. Le bateau gisait au fond de la mer, à une profondeur de 30 mètres environ, sur sa cabine de pilotage.

Belga

L'épave de 27 mètres de long et de 6 mètres de large est quasiment intacte. Il s'agit jusqu'ici de l'exemplaire de ce type le mieux conservé. Seule une partie de la proue est manquante, mais les lance-torpilles sont restés déployés. Toutes les écoutilles sont encore fermées, ce qui indique d'une part que l'embarcation n'a jamais été découverte et que les 23 membres d'équipage se trouvent encore à l'intérieur. "Dans pareil sous-marin, l’équipage standard était constitué de 22 membres et un commandant", précisait le gouverneur Carl Decaluwé (photo archives).

On ignore encore de quel modèle précis de sous-marin il s'agit. Cela pourrait être l'UB-27, l'UB-29 ou l'UB-32. La Flandern Flotille allemande se composait de 19 sous-marins similaires, dont 15 ont coulé. Il s'agirait de la onzième découverte en mer du Nord.

La liste d'équipage a déjà été demandée et l'identification va pouvoir commencer. Ce cas de figure n'a encore jamais été observé en mer du Nord.

La cause de l'échouage n'est pas connue, mais compte tenu des dégâts à la proue, le sous-marin a probablement percuté une mine qui flottait sous le niveau de l’eau, tenue par un câble.

La localisation précise de l'épave n'a pas été dévoilée, les autorités et les scientifiques souhaitant tenir les curieux à l'écart. L'ambassade d'Allemagne a été informée et un dossier a été constitué, afin de protéger la découverte.