Quatre jours de grève perturbent le trafic chez De Lijn Auteur: A.Fr.

jeu. 17/05/2018 - 10:39 A.Fr. Les services de la société régionale flamande de transport en commun De Lijn sont fortement perturbés ce jeudi matin, au premier jour d'une grève de quatre jours lancée par les syndicats socialiste et libéral contre les plans de réforme qui devraient mener à des suppressions de centaines d’emplois administratifs. Le syndicat chrétien, en revanche, ne soutient pas l'action de protestation. Les utilisateurs des trams et bus doivent tenir compte de retards et de changements d’horaires.

L'étendue des perturbations était encore difficile à évaluer jeudi matin, mais les services de bus et/ou de trams sont réduits dans les villes d'Anvers, de Malines et de Gand, dans le Limbourg, dans le Brabant flamand et la région de Courtrai.

Au littoral, les voyageurs peuvent compter sur un tram toutes les 10 minutes sur la ligne 1. De Lijn tente d’assurer un service le plus régulier possible sur les principales lignes de trams et bus avec le personnel qui se présente au travail.

Les syndicats protestent contre les projets de réorganisation de la société de transport public flamande. Ces changements ne devraient pas entraîner de licenciements secs ou collectifs, indique la direction.

Mais les syndicats craignent qu’une réorganisation de l’entreprise entrainera une centralisation des fonctions d’employés. Actuellement, ces fonctions administratives sont assurées au niveau des dépôts, ce qui offre un soutien important aux chauffeurs dans le cas de déviations, de changements dans les services, les demandes de congés, notamment, souligne les syndicats socialiste et libéral.