Le premier projet sur l’ancien site de Ford génèrera 420 emplois Auteur: A.Fr.

sam. 24/02/2018 - 13:22 A.Fr. La société de logistique H.Essers vendredi a lancé la construction d'un site multimodal, sur les terrains de l'ancienne usine du constructeur automobile Ford à Genk, dans le Limbourg. Le premier coup de pelle symbolique a été donné en présence de la secrétaire d'Etat à la Lutte contre la pauvreté Zuhal Demir et du bourgmestre de Genk, Wim Dries. A terme, ce projet devrait créer de l’emploi pour au moins 420 personnes.

La démolition de l’ancienne usine du constructeur automobile Ford sur le site de Genk avait débuté au milieu de l’an dernier. Plus de 40 hectares de bâtiments et installations vont ainsi disparaître, car le site reçoit une nouvelle affectation. Il accueillera ainsi un nouveau parc d’entreprises pour l’industrie de haute technologie et l’e-commerce, un centre de transbordement pour des marchandises, et des entrepôts de produits chimiques.

Les entrepôts que construit la société de logistique Essers représente le premier projet qui voit le jour sur l’ancien terrain de Ford à Genk. Ils sont destinés au stockage et au traitement d’un large éventail de produits chimiques. Le premier coup de pelle a été donné vendredi pour la construction de deux entrepôts, qui devraient pouvoir être utilisés dès la fin de 2018.

A terme, ce sont néanmoins 160.000 mètres carrés d’entrepôts de haute qualité qui verront le jour. Le terrain situé le long du Canal Albert permet d’amener et emporter non seulement par la route et le rail, mais aussi par bateau, des produits chimiques.

Les travaux représentent un investissement de 17 millions d'euros dans un premier temps, sur un total de 80 millions prévus. Une fois pleinement opérationnel, le quai de chargement et de déchargement devrait occuper au moins 420 personnes.


Déjà paru: