2017 aura été une année record pour la Loterie Nationale Auteur: A.Fr. (avec Belga)

Belga
ven. 12/01/2018 - 14:03 A.Fr. (avec Belga) L’an dernier, la Loterie Nationale a engrangé un chiffre d’affaires de 1,275 milliard d’euros. "C’est une année record avec une croissance de 8%", indique le CFO Jean-Nicolas David. Le montant gagné par plus de 69 millions de joueurs a dépassé 886 millions d’euros au total, faisant pas moins de 40 millionnaires.

L'année 2017 a été faste pour les joueurs avec plus de 69 millions de gagnants, dont 40 millionnaires. La Loterie Nationale a reversé 866 millions d'euros aux joueurs. Au total, 6,5 millions de personnes ont au moins tenté leur chance une fois l'an dernier, selon les estimations.

Reporters

"Une année record, cela représente 257 millions de transactions avec une mise moyenne de 4,9 euros. La Loterie Nationale reste un pilier socio-économique dans le pays, contribuant à 11.000 emplois et à financer les bonnes causes à concurrence de 500.000 euros par jour", a souligné Jannie Haek, CEO de la Loterie Nationale.

Le Lotto et Euromillions sont les produits phares de la Loterie puisqu'ils représentent 71% du chiffre d'affaires: 397,6 millions d'euros pour le Lotto (31%) et 509,9 millions d'euros pour l'EuroMillions (40%). Les billets à gratter physiques ou en ligne représentent 20% des revenus (261,9 millions). L'EuroMillions a fait deux grands gagnants en Belgique en 2017 avec des gains de 153 et 23 millions d'euros.

La Loterie a réinvesti plus de 320 millions d'euros en Belgique, dont une rente de monopole de 135 millions d'euros et plus de 185 millions d'euros de subsides à des organisations caritatives, sportives ou encore culturelles.

Tensions dans le secteur

VRT

Cette année record pour la Loterie intervient dans un contexte de tension au sein du secteur. En début de semaine, Jannie Haek (photo) s'en était ainsi violemment pris à la Commission des jeux de hasard, à laquelle il reproche de ne pas suffisamment réguler le jeu en ligne. Celle-ci défend son modèle et souligne que son système est au point mais qu'une phase de transition est nécessaire pour intégrer l'ensemble des opérateurs.

Les acteurs privés dénoncent de leur côté les propos d'une Loterie Nationale "juge et partie puisque représentée au sein de la Commission". Pour eux, la Loterie "tire le débat sur la protection des consommateurs et groupes vulnérables vers le bas". Ils affirment également contribuer davantage au budget de l'Etat que ce qu'a laissé entendre Jannie Haek.
L'ensemble des opérateurs attendent avec impatience le vote d'une nouvelle loi sur les jeux de hasard. Ce qui devrait intervenir dans le courant de l'année, selon le ministre de la Justice Koen Geens.