Année catastrophique pour les producteurs belges de pommes Auteur: A.Fr. (avec Belga)

Belga
ven. 11/08/2017 - 12:24 A.Fr. (avec Belga) Les récoltes pourraient en effet être inférieures de deux tiers par rapport à l’an dernier, qui n’avait déjà pas été excellent. Le gel printanier a fait beaucoup de dégâts, indique le syndicat des agriculteurs Boerenbond. La Belgique n’est pas le seul pays touché, mais la baisse de rendement y est supérieure au reste de l’Europe. Les poires sont moins affectées : la récolte devrait être 7% moins importante qu’en 2016.

Les prévisions de récoltes ont été présentées jeudi lors d'un congrès international qui s'est tenu dans la ville espagnole de Lerida. Pour la Belgique, les estimations ont été fournies par le département Agriculture et Pêche des autorités flamandes en collaboration avec le Boerenbond, l'association des coopératives horticoles belges (VBT) ainsi que les criées. Quelque 250 entreprises fruitières ont ainsi été interrogées.

"Il ressort de l'enquête que la récolte de pommes sera très faible, et ce en raison des dégâts occasionnés par le gel au mois d'avril et par des conditions météorologiques défavorables au printemps", poursuit le Boerenbond.

Belga

La récolte pour la saison 2017-2018 est évaluée à 74 millions de kilos, soit 68% inférieure par rapport à l'an dernier - qui s'est déjà révélée être une mauvaise année pour les fruits à cause d'un mois de juin très humide. En comparaison avec la moyenne sur plusieurs années, il s'agit d'une diminution de près de 73%.

Les producteurs de poires (photo) ne sont pas à la fête non plus, même si la situation ne s'annonce pas aussi dramatique pour eux. La production de poires est estimée à 301 millions de kilos, soit 7% de moins par rapport à l'an dernier et 15% inférieure avec la moyenne sur plusieurs années.

La Belgique n'est pas la seule concernée par ces mauvaises récoltes. Ailleurs en Europe, celles-ci s'annoncent également en forte baisse. "Mais au niveau européen, les baisses attendues sont moindres, avec des diminutions de 21% pour les pommes et de 1% pour les poires", précise encore le Boerenbond.