Le nombre de touristes atteint de nouveaux records en Flandre Auteur: Eric Steffens

dim. 06/08/2017 - 11:07 Eric Steffens Le nombre de touristes a atteint de nouveaux records en Flandre, c’est ce que révèlent les chiffres provisoires des quatre premiers mois de l’année, rendus publics ce dimanche, par le ministre flamand du Tourisme Ben Weyts (N-VA). "Le secteur du tourisme prouve ainsi son dynamisme" a déclaré le ministre. "Le fait de dépasser les chiffres records de 2015, est une excellent surprise".

Suite aux attentats de Bruxelles et de Zaventem, 2016 aura été une moins bonne année sur le plan du tourisme. Mais cette année l’impact des attentats se fait moins sentir. Au cours des quatre premiers mois de 2017, la Flandre a déjà accueillis 311.600 touristes soit 9% de plus sur son sol.

Le nombre de nuitées enregistré était de 475.300 (ou 6%° de plus que l’an dernier. Et par rapport à l’année record de 2015 il s’agit d’une augmentation de 2%.

Ce sont des Belges et des étrangers qui visitent la Flandre, mais cette dernière catégorie connaît une forte croissance. Les arrivées internationales ont augmenté de 12% alors que pour les Belges cette augmentation n’est que de 6%.

En ce qui concerne les nuitées, on enregistre une augmentation de respectivement 8 et 5%.

Le nombre de touristes espagnols (+29%) et irlandais (+20%) est en augmentation. Et le rouble fort a eu comme conséquence une forte augmentation de + 42% des touristes russes. Chez les Américains on enregistre une augmentation de + 17 % et chez les canadiens + 29%. Même le marché chinois semble se reprendre avec +13%.

Auprès de nos voisins directs ce sont les Allemands (+9%) et les Néerlandais (+6%) qui enregistrent la plus forte augmentation du nombre de nuitées.

"La période difficile est derrière nous : nous connaissons çà nouveau une croissance", a déclaré Ben Weyts. "Cette croissance a été rendue possible par le travail acharné de Toerisme Vlaanderen (le Commissariat au tourisme de la Flandre) et surtout par le secteur du tourisme lui-même. Nous ne sommes pas restés les bras ballants et nous n’avons pas paniqué. Dès le 22 mars (ndlr la date des attentats) nous avons immédiatement mis au point une stratégie de reprise en utilisant les atouts flamands les plus forts : notre gastronomie, les peintres flamands et le cyclisme. A présent cela porte ses fruits".