ING peut payer ses employés de plus de 55 ans pour qu’ils restent à la maison Auteur: Eric Steffens

Reporters
jeu. 20/04/2017 - 12:56 Eric Steffens ING Belgique a le droit de payer ses 1.500 employés de plus de 55 ans pour qu’ils restent à la maison. C’est ce qui ressort d’une enquête juridique réalisée à la demande de Kris Peeters, le ministre de l’Emploi (CD&V), révélée par le quotidien De Tijd. Selon le journal, cette décision pourrait créer un précédent pour d’autres entreprises.

ING Belgique a annoncé récemment une restructuration. 3.000 des 9.000 employés devraient quitter la société d’ici 2021. Afin d’éviter les licenciements secs, la banque a proposé à 1.500 employés âgés de plus de 55 ans, soit 1/6 des effectifs, de conserver leur salaire brut jusqu’à l’âge de la pension sans devoir travailler.

Kris Peeters avait estimé qu’il s’agissait "d’un mauvais signal" et avait demandé à son administration de mener une enquête pour voir s’il ne s’agit pas de discrimination sur base de l’âge. Le résultat de l’enquête juridique est négatif or ce résultat pourrait avoir des conséquences pour d’autres entreprises qui pourraient mettre en place un système similaire.

Kris Peeters a réagi en estimant que cette mesure était en contradiction avec les mesures prônées par le gouvernement pour faire travailler tout le monde plus longtemps. Le ministre estime que les entreprises doivent prendre leur responsabilité au niveau social.

"On ne peut pas tout régler avec de l’argent, mais bien en aidant les travailleurs à trouver un autre emploi’ a-t-il déclaré.

Marc De Vos, spécialiste du marché du travail estime aussi que la décision d’ING constitue un signal désastreux. Ces gens sont envoyés chez eux avec un paquet d’argent et n’ont donc aucune motivation à envisager un nouvel emploi".