Le nombre de chômeurs complets indemnisés historiquement bas Auteur: E.S. avec Belga

Belga
jeu. 16/03/2017 - 18:14 E.S. avec Belga Le nombre total de chômeurs complets indemnisés, demandeurs d'emploi et non-demandeurs d'emplois, a reculé de 6,7% (ou 38.521 unités) en 2016. Il s'établit désormais à 532.381 unités, soit le chiffre le plus bas depuis 25 ans et le moment où l'Onem a commencé à informatiser ses données.

Sur les deux dernières années, la diminution a atteint 100.980 personnes, dont 37.007 personnes arrivées en fin de droits.

Tant le nombre de demandeurs d'emploi indemnisés que celui des non-demandeurs d'emploi indemnisés ont baissé en 2016. Ils ont respectivement diminué de 5,3% -passant symboliquement sous la barre des 400.000 pour la première fois depuis 15 ans- et de 12,8% (chômeurs plus âgés dispensés) et 8,4% (chômeurs avec complément d'entreprise dispensés).

Ces baisses s'expliquent par trois facteurs.

D'une part, la Belgique a connu pour la troisième année consécutive une croissance modérée de 1,2% en 2016, créant, selon la Banque nationale, 59.000 emplois.

Il faut également tenir compte de l'effet démographique: la population active et la population en âge de travailler augmentant moins qu'auparavant tandis que les départs à la pension se font plus nombreux.

Enfin, la limitation à trois ans du droit aux allocations d'insertion, mesure qui a pris ses effets à partir du 1er janvier 2015, a sensiblement réduit le nombre de chômeurs indemnisés.

Selon les chiffres de l'Onem, 7.986 chômeurs qui percevaient des allocations d'insertion au cours des mois précédents sont arrivés en fin de droit au cours de l'année 2016.

Le recul, à un an d'écart, du nombre de chômeurs indemnisés en 2016 s'est élevé à 6,9% à Bruxelles, 5,2% en Flandre et 4,8% en Wallonie.

Par ailleurs, 2016 a aussi été marquée par une forte baisse (-13%) du nombre de chômeurs de moins de 25 ans et une diminution (-6,6%) du chômage temporaire, malgré les intempéries et la menace terroriste qui ont été deux facteurs importants de celui-ci.
Enfin, l'Onem signale un recul de 5,5% du nombre total d'allocataires à sa charge.

Pour le ministre de l'Emploi Kris Peeters, "les chiffres démontrent bien que nous sommes (sur) la bonne voie". "Pour la première fois en 15 ans, le nombre de demandeurs d'emploi est passé sous la barre des 400.000", se réjouit-il, estimant que cette diminution est due à l'attrait du marché du travail.

Concernant les personnes arrivées en fin de droits, M. Peeters ajoute que parmi les près de 8.000 personnes ayant perdu leurs allocations, "plus de la moitié ont eu une expérience professionnelle dans les six premiers mois et 40% d'entre eux étaient toujours au travail après cette demi-année".