530 Belges "résident" au paradis fiscal de Monaco Auteur: A.Fr.

sam. 31/12/2016 - 14:02 A.Fr. Si l’on en croit une enquête menée par le quotidien financier De Tijd, publiée ce samedi, un nombre croissant d’hommes d’affaires belges s’installent officiellement dans la principauté située le long de la Côte d’Azur. Ils n’y habitent cependant pas tous réellement. Monaco est en effet très cher, mais fiscalement très intéressant pour les Belges qui possèdent beaucoup d’argent.

Des journalistes du quotidien flamand De Tijd ont analysé les comptes annuels d’entreprises belges et des publications au Moniteur Belge. Il en est ressorti que 530 dirigeants d’entreprises et administrateurs belges résident officiellement dans la petite principauté de Monaco. C’est deux fois plus qu’il y a trois ans, lorsque De Tijd avait déjà effectué une étude similaire.

AP

Monaco semble donc très populaire et accueille un nombre croissant de Belges riches. Ils y seraient plus nombreux que les Néerlandais, les Suisses, les Allemands et les Américains. La raison n’en serait pas le beau temps à la Côte d’Azur, mais plutôt le paradis fiscal que représente Monaco.

Les résidents officiels à Monaco ne payent en effet pas d’impôt sur le revenu des personnes physiques. Pour les donations et les héritages en ligne directe, les habitants de la principauté ne payent pas non plus d’impôts.

Résider à Monaco est cependant très cher, tant pour acheter que pour louer un bien. Ce n’est donc accessible qu’aux plus nantis. Mais il existe aussi des détours. D’après le quotidien De Tijd, on peut louer une chambre d’hôtel à l’année pour la modique somme de 96.600 euros. Cela suffirait pour faire état de résidence officielle.

Les Belges domiciliés à Monaco y habitent-ils ?

La principauté est un paradis fiscal et comme tout un chacun a le droit d’habiter où il le souhaite, il est légal de contourner de cette manière l’impôt en Belgique. On peut cependant se demander si les Belges qui sont domiciliés à Monaco y résident effectivement. Ou s’ils achètent ou louent une fausse adresse pour tromper le fisc. D’après De Tijd, ce n’est absolument pas vrai dans un certain nombre de cas.

Certains résideraient tout simplement en Belgique et se feraient envoyer leur courrier à leur adresse belge. D’autres partagent néanmoins la même boîte aux lettres. Dans le cas d’une famille spécifique, il est apparu aux journalistes qu’elle soudoyait des agents de police monégasques pour qu’ils prouvent qu’elle réside bien dans la principauté.

Monaco semble aussi être un tremplin vers d’autres paradis fiscaux, comme les Iles Vierges britanniques, qui sont notamment citées dans les "Panama Papers" impliquant le bureau d’avocats Mossack Fonseca.

Un autre truc utilisé par certains Belges serait d’installer à Monaco le siège d’une entreprise qui est active en Belgique. De cette façon, l’impôt de la société peut être réduit à 6%, soit une fraction de l’impôt en vigueur en Belgique.